Bio

Né en 1963 à l’île Maurice, Jean-Marie Marrier a aussi eu une enfance sud-africaine. Il arrive en France à l’âge de 16 ans, bercé par ses trois langues maternelles : l’anglais, le français, et le créole de son île natale.

Installé à Paris depuis 1991, il intègre l’orchestre de NULLE PART AILLEURS, l’émission phare de CANAL+, ce qui lui donnera l’occasion de travailler aux côtés de nombreux artistes français et internationaux, comme SEAL, TOM JONES ou NINO FERRER. Il y acquiert une expérience qui le mènera vers d’autres aventures musicales, au nombre desquelles une comédie musicale (« Les Enfants du Soleil »), des participations à des BO de cinéma (« Vénus Beauté Institut« , « A la folie » pour Diane Kurys) ou encore à des albums d’artistes français : Fugain, Hallyday ou encore Pagny, pour lequel il écrira « Terre », un immense succès populaire en 2000, dans l’album « Châtelet les Halles ».

Pendant dix ans, il sillonne la France avec Captain Mercier, groupe bien connu des amateurs de Jazz et de Rhythm’n’Blues, avec lequel il enregistre plusieurs albums, assure les premières parties de BB King, Al Jarreau, Chuck Berry
et accompagne Henri Salvador sur la scène du Casino de Paris, en 1995.

Aujourd’hui, Jean-Marie Marrier entame une nouvelle étape de sa carrière, et se consacre aux plus beaux standards du Jazz.

D’une voix reconnaissable entre toutes, où l’intensité et la force du Blues se mêlent aux intonations de ses origines africaines, il fait revivre, à sa manière inimitable, les trésors d’un répertoire popularisé, autrefois, par Nat King Cole, Sinatra, Louis Armstrong

« Ce sont des mélodies d’amour que j’aime cabosser un peu » dit-il, avec un sourire qui s’entend dans ses interprétations souvent inattendues de ces airs dont beaucoup n’ont rien perdu de leur modernité. S’accompagnant de sa guitare, il leur rend leur simplicité originelle.

Pour cette nouvelle aventure, Jean-Marie Marrier s’entoure de musiciens au talent confirmé. Ainsi, les premiers enregistrements voient se réunir autour de lui Benoît Sourisse, André Charlier et Gilles Coquard.

L’album en préparation compte plusieurs invités prestigieux : Olivier Ker Ourio, Claude Égéa, Greg Zlap et Philippe Sellam.

Ce disque, dont la sortie est prévue pour septembre 2013, sera présenté pour la première fois au Ernest Wiehe Jazz Festival, à l’île Maurice.

A suivre …

……………………………………………………………………………………………

A native of Mauritius born in 1963, Jean-Marie Marrier grew up in South Africa. He came to France at 16 years old, and has three mother tongues : French, English and Creole.

Living in Paris since 1991, he has sung with many French and international singers, for famous TV shows and has recorded in nearly all the Parisien studios, writing or interpreting film music, and musicals …

For ten years, he toured and recorded albums with Captain Mercier, the famous French Rhythm’n’Blues band.

Jean-Marie Marrier is now embarking on a new project, based on the finest crooner standards. Using his singular voice, he sings Nat King Cole, Sinatra, Louis Armstrong… in his own unimitable way.

« To sing a famous tune, I need to dent it a little » he says with a smile that you can easily imagine while he performs these standards, often in a very unexpected and very personal way, returning them to their original simplicity.

To accompany him, Jean-Marie Marrier has chosen talented musicians, all very well known in France and Europe : Benoît Sourisse, André Charlier, Olivier Ker Ourio, Gilles Coquard, Claude Egéa, Greg Zlap and Philippe Sellam.

The upcoming record will be  released in september 2013, and will be presented on stage, for the first time, in Mauritius, at the Ernest Wiehe Jazz Festival.

To be continued …

Loading